• express-online.com
  • Actualites > Une forte concurrence des pays de l'est
  • Une forte concurrence des pays de l’est

    Actualités - Aperçu sur les avantages d’une bourse de fret spécialisée dans l’express

    Le cabotage - Un problème européen


    Le transport express vit ces dernières années dans un contexte de concurrence très forte de transporteurs de l’est européen. Il est possible pour une société de transport roumaine ou polonaise de réaliser ponctuellement un transport domestique sur le territoire français par exemple. C’est ce qu’on appelle une opération de cabotage. Un problème se pose lorsque l’on constate que le cabotage est devenu une pratique courante et que les salaires proposés aux conducteurs sont sans comparaison avec ceux de leurs homologues français, espagnols, anglais, allemand ou italien. Une double concurrence s’installe alors, à la fois sur le « mode opératoire » et sur les « coûts »

    Des conducteurs qui roulent toujours en charge

    Les conducteurs concernés n’ayant pas de point de rattachement attendent dans les centres routiers et sur les zones industrielles les instructions de leurs donneurs d’ordres. Ils sont disponibles H24 et roulent toujours en charge en dehors des « approches » à vide jusqu’aux points d’enlèvements.

     

    Des prix inférieurs à 40% aux prix du marché en europe de l’Ouest

    A l’arrivée, un prix parfois divisé par 2 par rapport aux tarifs de transports urgents pratiqués par les affréteurs spécialisés Français, Allemands, italiens …, et un assèchement des courses urgentes longues distances qui leur sont confiées. Les affréteurs concernés avouent pour la plupart avoir perdu 80% de leur chiffre d’affaires en longue distance sur les 4 dernières années, en relation directe avec cette concurrence tarifaire particulièrement virulente… Et cela concerne des centaines d’affréteurs spécialisés dans le transport urgent et des milliers de transporteurs par véhicules légers.

    Voir à ce sujet : Comment lutter contre cette concurrence ?

     

    Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à nous suivre sur notre compte Google +